Les dernières nouvelles
Accueil / Photos / La Dempster Highway et le Cercle Arctique

La Dempster Highway et le Cercle Arctique

Voyage Yukon Alaska 2016 by Canada Suisse

8e étape – La Dempster Highway et le Cercle Arctique

Au petit jour, départ de Dawson City pour la légendaire et spectaculaire “Dempster Highway”, route de gravier et de terre. La conduite sur ce type de revêtement requiert beaucoup de concentration, car les trous et autres ornières y sont légion. La route 5 débute à un plus de 40 kms de Dawson City pour atteindre après 740 kms la petite ville d’Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest, sur le delta du fleuve Mackenzie. Une grande partie de cette route suit une ancienne piste de chien de traîneau.

Après un peu plus de 70 kms, la route Dempster coupe le parc territorial Tombstone – superficie de 2200 kilomètres carrés – et permet aux voyageurs d’admirer des paysages de toundra arctique totalement irréels et d’une beauté à couper le souffle.

Les Monts Ogilvie sont une chaîne de montagnes qui font partie du parc territorial Tombstone ; le point culminant étant le Mont Frank Rae (2362 mètres d’altitude). Néanmoins, les sommets les plus connus, avec leurs tours de granite découpées, sont le Mont Tombstone et le Mont Monolith.

“Contemplation” est véritablement le seul vocable qui nous vient à l’esprit !

La nature sauvage y est omniprésente et chaque kilomètre parcouru sur cette route est un véritablement enchantement. Les arrêts y sont donc fréquents afin d’immortaliser tant de beauté intemporelle.

A mi-chemin de la route Dempster, soit après environ 380 kilomètres, Eagle Plains. Il n’est pas nécessaire de se poser la question de savoir quoi faire ici. Faire le plein, manger, dormir, sont les seules réalités venant à l’esprit. Manquer cette étape ne serait pas raisonnable !

En quittant Eagle Plains au petit matin, de belles couleurs sur les Monts Richardson accompagnent de notre périple jusqu’à son but avoué :

“Passer le cercle Arctique une fois dans notre vie !”

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le cercle arctique marque la limite sud du jour polaire lors du solstice de juin et de la nuit polaire lors du solstice de décembre. Au-delà du cercle Arctique, le soleil reste au-dessus de l’horizon pendant vingt-quatre heures consécutives au moins une fois dans l’année (soleil de minuit). Réciproquement, le Soleil reste en dessous de l’horizon pendant au moins vingt-quatre heures consécutives une autre fois dans l’année.

Ainsi, tôt le matin, le Parallèle de 66° 33′ 46,274″ est atteint. Un sentiment étrange nous assaillit, car ici, tout est d’un intense apaisement. Aucun bruit, aucune interférence. Une nature dénudée, clairement mystérieuse.

Chemin faisant, un ours grizzly, trop occupé à rechercher de la nourriture, déambule dans la toundra, saupoudrée des premières neiges annonciatrices d’un hiver rigoureux et imminent dans cette région.

Au passage de la frontière avec les Territoires du Nord-Ouest, il fait très froid et un vent polaire se répand sur la région, ce jusqu’à Fort McPherson, ancien poste de traite, le long de la rivière Peel et village de la Première Nation Gwich’in.

A Tsiigehtchic, communauté des Premières Nations du même nom, un ferry permet de traverser le magistral fleuve Mackenzie. En hiver, celui-ci étant gelé, les véhicules le traversent sans aucune difficulté. Au dégel, quand la glace est trop fragile, la circulation est interrompue jusqu’au dégel complet où le ferry est utilisé, aux alentours de la mi-mai. À l’embâcle, fin octobre, quand il y a trop de glace formant des barrages temporaires, le service est arrêté jusqu’à ce que la glace soit assez épaisse pour traverser ces cours d’eau avec les véhicules.

Après 770 kms environ depuis Dawson City, Inuvik, est atteinte ; un magnifique panneau stipulant Welcome to Inuvik NWT – End of the Demspter.

Située sur le chenal Est du delta du fleuve Mackenzie, cette petite ville se situe à environ 100 kilomètres de l’océan Arctique. En raison de sa situation nordique, Inuvik connait le soleil de minuit pendant 56 jours, du 23 mai au 19 juillet. La nuit polaire dure 30 jours, de début décembre à début janvier. Pendant la nuit polaire, le jour se limite à quelques heures d’une lumière blafarde, sans lever de soleil.

Le retour sur Dawson City, par la même et seule route Dempster, s’effectue sur une seule journée.

Neige au départ d’Inuvik, beau temps sur une grande partie du trajet et pluie le soir en arrivant à Dawson City.

Un remerciement particulier à nos partenaires !

© Texte & Photos / Canada Suisse – OJ & JJ

Contributeur: Jonathan

A voir aussi

La réserve naturelle de La Pierreuse-Gummfluh

La réserve naturelle de La Pierreuse-Gummfluh est la plus grande réserve de Suisse romande avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :